25 avril 2008

Editorial n° 10 du site maternage : Le maternage, ou comment se simplifier la vie en vacances !

Le maternage, ou comment se simplifier la vie en vacances !

L'été est là. Pour bien des familles, c'est le temps des vacances.

Et avec elles, le moment de la préparation du départ. Il faut songer à rassembler les affaires nécessaires à chacun. Quand la famille compte un bébé parmi ses membres, voyager, que l'on soit en voiture, en train ou en avion, devient bien souvent une véritable expédition ! Le matériel de puériculture prend beaucoup de place. Le lit de voyage et la poussette remplissent à eux deux une bonne partie du coffre, auxquels s'ajoutent le matériel de biberonnerie, les talkies, les jouets, le transat, l'ombrelle...

Voyons un peu ce qui se passe lorsque le bébé est materné selon les principes de "l'attachment parenting" qu'on peut traduire par le parentage d'attachement.

Bébé est porté contre le corps de ses parents la plupart du temps. Au moyen d'une écharpe ou d'un porte-bébé qui permet un portage fréquent qui n'endolore pas le dos du porteur. Bébé peut alors être emmené partout, et par tous les temps. La poussette devient inutile, tout comme le transat et tout porte-bébé encombrant.

L'écharpe ne prend aucune place inutilement et rend de nombreux services lorsqu'elle n'est pas employée pour porter bébé.
Dans la voiture ou le train elle se transformera alternativement en couverture et en repose-tête. En ballade on pourra y déposer bébé endormi sur le sol tout en le recouvrant de tissu, ou l'utiliser comme matelas pour le change, ou encore le transformer en hamac, lorsqu'on peut l'accrocher entre deux montants quelconques, pour bercer bébé, l'endormir ou le laisser regarder et gazouiller !

Bébé est allaité. Il n'y a donc rien à emmener de particulier pour le nourrir. Pas de boîte de lait, pas de bouteilles d'eau minérale, pas de biberons et de tétines, pas de matériel de stérilisation, ni de goupillon. Eventuellement quelques coussinets d'allaitement s'ils sont encore nécessaires. Bébé n'a quant à lui besoin que de sa mère. Et puisqu'elle aussi part en vacances, tout va bien !

Il n'aura pas à attendre que l'on prépare son repas et ne connaîtra pas la faim qui tenaille le ventre. Il pourra se nourrir selon sa volonté, en fréquence comme en quantité, sans contrainte pour personne, et surtout pas pour la maman qui, en allaitant, se repose, crée un lien étroit avec son bébé et améliore sa santé.

Bébé dort avec ses parents qui pratiquent le co-dodo. Il n'a donc pas besoin de lit.

A la maison un arrangement de la chambre a été réalisé pour permettre à chacun de disposer d'une place suffisante pour bien dormir. Peut-être un lit pour le bébé a-t-il été installé en side-car contre le lit parental, à moins que celui-ci ne soit en grande largeur !

En vacances, habitués à dormir avec leur enfant, les parents sauront parfaitement aménager l'espace du sommeil pour la sécurité de bébé, en poussant le lit contre un mur, par exemple.
Ici un livret de l'Unicef qui présente les règles à respecter pour pratiquer le co-dodo en toute sécurité.

Un traversin ou un coussin d'allaitement pourra être très utile si bébé à moins de 6 mois. La nuit, il pourra faire écran avec le mur afin que bébé ne se cogne pas. Le jour il lui permettra de faire ses siestes à proximité des siens, en extérieur, au grand air, posé confortablement sur le coussin replié en U. Cela au moins tant qu'il ne se retourne pas encore. Il sera bien entendu utile lors des moments d'allaitement en soulageant le dos de maman. Et pendant le voyage, il pourra encore servir d'oreiller ! Que d'usages pour l'encombrement proposé !

On le voit bien, materner simplifie la vie grandement sur le plan pratique !

Sur le plan financier, on dépense bien moins d'argent en ne cédant pas aux sirènes de la société de consommation pour qui les jeunes parents sont avant tout de bons clients ! Poussette, landau, nacelle et siège de voiture, transat, trotteur, barrières, parc, lit, siège de bain, porte-bébé encombrant, biberons, tétines, stérilisateur, sucette, boîte à musique, doudou, mobiles, sac à couches, jeux d'éveil... En dehors du siège bébé -indispensable si l'on possède une voiture-, rien de tout cela n'est absolument nécessaire et certains objets peuvent être réalisés à la maison, simplement ! Les frères et soeurs aiment participer à la réalisation manuelle de mobiles ou de jouets...

Sur le plan psycho-affectif cela peut sembler plus lourd et plus prenant, mais en fin de compte, c'est tout bénéfice pour tout le monde. La relation d'attachement qui se construit avec l'enfant devient si puissante et si aboutie qu'elle transforme toute la contrainte des soins à donner à l'enfant en moments de bonheur partagé.

Une paire de seins et une paire de bras (les deux nous sont livrés ensemble, naturellement !), une écharpe de tissu, un traversin, des idées simples... et bébé est totalement intégré à la vie familiale qu'il peut alors découvrir, observer, apprendre et apprécier pour le bonheur de tous ses membres !

Materner nous amène à redécouvrir la joie des choses simples.
On peut être inventif, créatif, et se sentir valorisé dans ses capacités parentales, fier de soi et heureux de prendre soin de son enfant à peu de frais, en toute simplicité...

Emmanuelle Blin-Sallustro, juillet 2004

Posté par maternage à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Editorial n° 10 du site maternage : Le maternage, ou comment se simplifier la vie en vacances !

Nouveau commentaire